POUR PROGRESSER ENSEMBLE

A propos des problèmes du chantier de la rénovation du centre du village

Lors de sa séance du 27 juin, le Conseil général a approuvé un crédit supplémentaire (et rétroactif – l’argent ayant déjà été engagé) de 530’000 frs pour ce chantier.
Mais le Conseil communal n’a pas voulu entrer en matière sur la demande d’un audit formulée par L’Entente.
 
Ce qui interpelle dans cette histoire n’est pas particulièrement le montant du dépassement des coûts de ce chantier. Même si avec le premier crédit complémentaire déjà voté en mars, les coûts de cette première phase de la rénovation du centre du village dépassent de 40% le budget initial.
Ces dépassements semblent en effet assez justifiés par les difficultés rencontrées et les modifications intervenues entre temps, notamment à la suite d’une pétition des habitant du quartier. Les conseillers de L’Entente on donc accepté ce crédit.
 
Mais ce qui interpelle ici est plutôt la différence entre ce +40% de coûts supplémentaires et un prolongement de la durée de réalisation qui se monte à près de +200% du temps prévu initialement.
Cette différence entre +40% de coûts et +200% de temps ne peut qu’interpeller fortement quiconque aurait une quelque pratique de gestion de projet.
 
En effet, s’il arrive que tout projet puisse rencontrer des difficultés et des aléas qui causent des dépassements, il y a dans chaque cas spécifique un rapport assez constant entre l’effort, donc le coût supplémentaire, et le temps. Comme on sait, le travail prend du temps, et le temps c’est de l’argent.
 
Mais ici, avec cet extraordinaire rapport de 5 fois entre temps et coûts supplémentaires, on dirait que trop de temps a été passé qui n’a pas coûte, donc pendant lequel on n’a pas ou très peu travaillé.
Avec les informations plutôt fragmentaires à disposition, il n’est pas évident de pointer avec certitude les causes des problèmes, mais il nous semble que cela mériterait une analyse et un audit sérieux. Qui ne se limiterait pas à chercher quelques « erreurs de communication ».
 
Une piste devrait être une remise en question de l’organigramme du projet.
Les taches étaient en effet partagées entre un bureau d’ingénierie pour les plans des structures, un bureau d’urbanisme pour les couvertures et une entreprise de travaux publics pour l’exécution. Seule cette dernière a eu son contrat suite à un appel d’offres.
 
Et il semble avoir manquer une direction de projet à la fois techniquement compétente, ayant une pleine maîtrise du planning, et capable d’intégrer et négocier avec tous les intérêts en jeux.
Il est peut-être emblématique que le choix des fameuses boutisses, qui est certainement parmi les causes des retards, a été indiqué par l’entreprise qui avait probablement la plus petite part financière dans le projet. Il semblerait que cette entreprise n’avait pas parmi ses responsabilités à se soucier des impacts de ses choix esthétiques sur le planning.
 
Mais, comme déjà dit, seul un audit sérieux pourrait donner des réponses exhaustives sur les causes des problèmes intervenus sur ce chantier. A noter que lors du débat aussi le porte-parole du PLR avait exprimé une telle demande.
Malheureusement le Conseil communal dans ses réponses n’est nullement entré en matière à ce propos.

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L’Entente Saint-Blaisoise

L’Entente Saint-Blaisoise est un groupement de personnes ouvertes, sans a priori idéologique. Elle représente les intérêts réels et variés de notre population, pour faire progresser la qualité et l’efficacité de l’action communale.

Réseaux sociaux

L’Entente 2012-2016: quel bilan ?

Il y a un peu plus de quatre ans un premier groupe se formait qui allait ensuite devenir l’Entente Saint-Blaisoise, la troisième formation politique de la commune. [,,,] ... suite ...

L’Entente et la fusion

L’Entente n’a pas donné de recommandation pour la votation du 5 juin 2016 sur la fusion. Toutefois l’Entente est intervenue à maintes reprises sur le fond des questions au cœur de la problématique de la fusion des communes afin de contribuer, dans le respect de toutes les opinions, à informer, étudier et évaluer les multiples effets et impacts de l’éventuelle fusion des communes. Pour que chaque citoyen-ne se fasse sa propre idée et puisse s’exprimer et voter selon ses propres intérêts et sensibilités. ... aller à la page ...