POUR PROGRESSER ENSEMBLE

17 décembre 2020: séance animée au Conseil général de Saint-Blaise

Quelques minutes avant l’élection, sans aucune annonce préalable, le PLR a annoncé trois candidats (au lieu des deux prévus) afin d’attaquer le candidat pressenti de L’Entente.
Il lui paraissait – à ce qu’on a entendu – que le candidat de L’Entente n’aurait pas la carrure d’un Conseiller communal de Saint-Blaise.

 

Notez qu’on parle ici d’un député de la République, élu à deux reprises au Grand Conseil, d’un entrepreneur qui gagne sa vie en indépendant depuis des décennies, d’une personne dont la profession comporte la gestion de chantiers complexes avec de multiples entreprises intervenantes, et d’un ancien officier-lieutenant des pompiers de Saint-Blaise.
Et aussi, d’un élu de ce même PLR à plusieurs reprises entre 2003 et 2012.

 

La moindre des choses aurait été que le PLR s’explique sur les vraies raisons de son hostilité au candidat officiel de L’Entente.
Peut-être ces raisons ont-elles à voir avec le fait qu’il a quitté le PLR en 2012 ?

 

Quant au prétendu manque de carrure, est-ce-qu’au PLR on se rappelle qu’il n’y a pas longtemps, il avait bien exprimé et confirmé à plusieurs reprises un Conseiller communal, président de commune, ensuite condamné en justice pour faits relevant de son office.
Et les autres Conseillers communaux du PLR, ont-ils été tous parfaits ces derniers temps ?
Déjà oubliées les circonstances qui ont conduit à un référendum communal perdu par le PLR il y a tout juste un an ?
 
Cela dit, L’Entente – qui ne manque pas de personnes de valeur – a réagi en présentant alors non plus un mais trois candidats.
Dont Pierre Schmid qui a été ainsi élu au premier tour au Conseil communal.

 

Post scriptum: le 3ème candidat du PLR est arrivé bon dernier après les deux autres candidats de L’Entente.

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *